fond clinique pasteur esthétique

L’emplacement idéal des prothèses mammaires

chirurgie visage tunisie
rhinoplastie ethnique
L’augmentation des seins est l’une des interventions de la chirurgie mammaire Tunisie, assurée par des chirurgiens qualifiés et expérimentés au sein de la Clinique Esthétique Pasteur.
L’augmentation mammaire peut être effectuée à travers deux méthodes qui sont la pose des implants mammaires et le lipofilling (injection de graisse).
En ce qui concerne la première technique, la position de la pose des prothèses mammaires est importante. Il existe deux emplacements de base où le chirurgien peut insérer les prothèses. Le premier est sur le dessus du pectoral musculaire, et derrière les glandes de la poitrine. Quant à la seconde position, elle est sous le muscle pectoral.

Le placement glandulaire

Auparavant l’emplacement glandulaire était la seule technique pratiquée dans toutes les interventions d’augmentation mammaire. Mais, avec le temps cet emplacement a commencé à avoir quelques inconvénients. Même avec le changement, il y a celles qui choisissent la position glandulaire, lorsqu’elles recourent aux prothèses en silicone.
Cette position glandulaire comporte plusieurs avantages qui sont :

  • La période de récupération est courte
  • La position étroite des implants peut aboutir à un meilleur clivage
  • Les prothèses en silicone qui donnent un aspect naturel
  • L’absence des déformations du muscle pectoral en cas de contraction

Mais certes qu’avec les divers avantages de cet emplacement, il existe quelques inconvénients tels que :

  • Un aspect moins naturel de la poitrine
  • Une interférence avec certaines images de mammographie
  • Le risque de la contracture capsulaire
  • Le risque de l’affaissement de la peau au niveau de la poitrine.

Le placement sous musculaire

La position sous-musculaire consiste à mettre en place les prothèses mammaires derrière le grand muscle pectoral. De cette façon, le muscle couvre d’une manière complète l’implant ou presque la partie supérieure.
Parmi les avantages de cette position, on trouve alors :

  • Un aspect plus naturel, particulièrement chez les patientes avec peu de tissu mammaire
  • Le risque est plus faible que la partie inférieure de prothèses
  • La réduction du risque de contracture capsulaire
  • Moins de distorsion sur l’imagerie de mammographie