Obésité : obstacle esthétique, défaut mortel!

Obésité : obstacle esthétique, défaut mortel!

Dans un monde où règnent l’image et l’apparence, on devient sujets aux normes qui définissent la couleur de la peau et des yeux, la forme du nez, la taille des seins ainsi que le poids. On devient de plus en plus conforme, par ailleurs, la beauté qui réside dans l’originalité et la différence laisse sa place à la beauté normalisée.
D’ailleurs, parmi les éléments les plus importants dans les critères de la beauté, le poids vient en première position. En effet, il s’agit d’un facteur déterminant non seulement en matière d’estime du soi mais aussi d’un point de vue sanitaire ! D’ailleurs, c’est le côté qu’on semble toujours négliger malgré sa grande importance.

Les enjeux de l’obésité

Bien que l’obésité soit mal perçue de la plupart des personnes surtout sur le plan esthétique, elle représente un danger sur la vie de la personne qui en souffre. A partir d’un indice de masse corporel dépassant 30, l’obésité se manifeste en un poids excessif et une abondance des couches graisseuses au niveau du corps. Elle engendre plusieurs pathologies comme le diabète type 2, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’infarctus du myocarde ou l’angine de poitrine. De plus, les gens obèses ont une espérance de vie plus courte que les gens ayant un poids normal.
C’est pour toutes ces raisons que les gens font recours de plus en plus à la sleeve gastrectomie, au bypass ou à la pose d’anneau gastrique afin de se débarrasser radicalement des problèmes de surpoids.

On maigrit mais à quel prix !

Les personnes en surpoids s’intéressent plutôt au chiffre affiché sur la balance qu’à la qualité des aliments consommés, ce qui résulte généralement en des carences nutritives en aliments indispensables pour l’équilibre de l’organisme comme le magnésium, le calcium, le fer et les vitamines A, B1, B6, C et D.
Ces carences dues à un régime alimentaire sévère, à une malnutrition ou encore à une alimentation peu variée provoquent la fatigue, la faiblesse, quelques problèmes respiratoires, la perte des cheveux, les troubles intestinales et même la dépression.
Par conséquent, avant de suivre tout régime alimentaire, il faut consulter un nutritionniste et effectuer des analyses afin de déterminer les besoins de son corps en apport alimentaire.

L’influence de la balance !

Il ne faut jamais sous-estimer la balance, l’instrument qui devient une obsession pour certaines personnes. D’ailleurs, il est rare que l’on maintienne une bonne relation avec la balance. Les personnes qui suivent un régime alimentaire minceur ou celles qui viennent d’effectuer une chirurgie esthétique de l’obésité ne peuvent plus s’en passer de la balance. Voilà alors quelques conseils afin d’utiliser correctement sa balance.

Se peser quotidiennement ça ne sert absolument à rien !

Quand on suit un régime alimentaire ou quand on observe un changement pondéral, on se réfère absolument à la balance. Ceci devient le centre de notre intérêt et on ne fait que se peser toutes les minutes. Toutefois, ceci ne sert absolument à rien, d’ailleurs, notre masse pondérale varie naturellement en une seule journée selon plusieurs facteurs comme l’hydratation et la rétention d’eau, le stress, la période des règle pour les femmes, le type de la nourriture et la quantité des sels. D’où, il faut opter pour une pesée par semaine.

Les bonnes pratiques pour la pesée :

  • Monter sur la balance le matin et à jeun.
  • Utiliser la même balance pour éviter les écarts des différents appareils.
  • Vider la vessie avant de se peser.
  • Enlever ses chaussures avant de passer sur la balance.

Comment rester en bons termes avec la balance !

Les problèmes de poids sont fréquents, et arrivent à tout le monde, mais il ne faut pas en faire une obsession tant qu’ils n’impactent pas l’état général de la santé. Il faut essayer de faire une activité sportive régulièrement et de contrôler sa nourriture. Une alimentation modérée mais variée permettra de rester en bons termes avec la balance.