Chirurgie esthetique est bonne pour le loral

L’impact de la chirurgie esthétique sur le moral

Des études ont montré que la chirurgie esthétique et plastique a un impact positif sur le plan moral comme elle soulage les malaises psychologiques et contribue au recul des syndromes dépressifs.
Nul doute que l’allure générale et l’image revêtent une importance capitale à tous les niveaux de la vie sociale. En effet, notre culture n’apprécie pas les personnes que nous sommes, mais bien la beauté, la jeunesse et l’attraction physique. On devient sujet de pression sociale, ce qui pousse la plupart à passer sous le bistouri pour changer une ou un ensemble de particularités morphologiques, atténuer ainsi les complexes et réconcilier certains avec leur image.
Cependant, on ne peut pas nier qu’une intervention chirurgicale esthétique ou réparatrice offre souvent une bonne santé morale. C’est une source de bien-être chez beaucoup et met en valeur leur estime de soi.
Si les effets positifs qui améliorent l’état psychologique sont majeurs, il ne faut pas infirmer les risques de séquelles de la chirurgie plastique qu’on observe de temps en temps et surtout chez les personnes ayant une ou plusieurs interventions au niveau du visage.
Quand la chirurgie est sous-estimée, que se passe-t-il ?
Des effets négatifs même graves peuvent subvenir dans ce cas. Des troubles d’humeur voire des états d’anxiétés aigues sont souvent signalés. Ce fait est capable aussi de créer un sentiment de vulnérabilité chez les personnes fragiles.
Si jamais la chirurgie esthétique ne réussit pas à corriger un défaut déjà existant, la situation est aggravée et risque de perturber la perception de soi au patient.
Il est donc nécessaire de passer par un programme de thérapie afin que le patient accepte de nouveau son apparence.